d

Alienum phaedrum torquatos
nec eu, vis detraxit periculis ex,
nihil expetendis in mei.

contact
neva@office.com
+456933336454
2606 Saints Alley
Tampa, FL 33602
Follow Us
Image Alt

LE TAUX EFFECTIF GLOBAL (TEG)

LE TAUX EFFECTIF GLOBAL (TEG)

Les souscripteurs à un prêt bancaire doivent toujours étudier le coût réel de leur emprunt avant la signature du crédit. Toutes les offres de financement doivent indiquer ce coût qui inclut tous les paramètres et frais de l’opération. Le TEG ou taux effectif global prend en compte une bonne partie de ces éléments et il est donc considéré comme outil de comparaison du coût d’une offre de rachat.

Le taux effectif global (TEG), ou taux annuel effectif global (TAEG), est le taux d’intérêt fixé par les banques et les établissements de crédit. Ce taux s’applique aux crédits accordés aux emprunteurs.
Ce taux d’intérêt est fixé à la convenance de l’établissement, dans la limite du taux de l’usure, c’est-à-dire le taux maximal légal applicable fixé par la Banque de France.
Ce taux doit toujours être indiqué sur les publicités montrant un exemple chiffré et les offres préalables de crédit.
Il se compose : du taux nominatif (ou taux de base) plus des frais, commissions et rémunérations diverses (frais d’hypothèque, frais de dossier, frais de constitution de garantie, commissions du courtier et frais de gestion du compte) plus éventuellement des primes d’assurance, lorsque l’assurance est obligatoire et souscrite auprès de l’établissement bancaire. Le taux nominatif peut se présenter en taux fixe ou révisable selon le contrat de prêt.
La législation ordonne l’inscription de ce TEG ou TAEG (s’il s’agit d’un prêt à la consommation) dans l’offre de prêt pour s’assurer que le taux proposé ne va pas au-delà du taux de l’usure.

  • L’obligation de l’inscription de ce TEG sur une offre de rachat vise à permettre à l’emprunteur de mieux évaluer le risque qu’il va prendre en souscrivant à un prêt. Un TEG élevé pèsera lourd sur son budget et impliquera un coût élevé des intérêts.
  • Cet indicateur du coût d’un crédit sert aussi à mettre en concurrence sur une seule et même base (par exemple sur une même durée), les offres de refinancement des établissements financiers. Ainsi, le TEG le plus bas avec le coût total moins élevé est le prêt le plus abordable.
  • Cet élément protège aussi l’emprunteur des frais cachés d’un crédit. Cependant, il est important de s’informer des paramètres non incorporés dans le TEG comme les pénalités de remboursement anticipé et les frais de la garantie en cas d’hypothèque et les frais du notaire car ces frais vont encore modifier le coût final du crédit s’ils ne sont pas inclus dans ce TEG.

Le regroupement de dettes ou rachat de crédit est un moyen permettant d’alléger le montant des mensualités bancaires d’un emprunteur. Ce montage financier est accessible aux emprunteurs ayant au moins 2 prêts encours de remboursement. Elle consiste à rassembler une partie ou la totalité des prêts préexistants d’un souscripteur en un seul et unique prêt. L’établissement financier qui effectue ce regroupement de dettes devrait auparavant racheter ces dettes encours auprès des anciens créanciers du souscripteur. Il proposera ensuite un nouveau prêt avec un taux d’intérêt révisé, une unique mensualité plus faible en adéquation avec les revenus de l’emprunteur. Afin d’amortir le coût de ce prêt, le rachat sera rééchelonnée sur une durée plus longue.
Ce regroupement de dettes offre aussi à l’emprunteur la possibilité de profiter d’un prêt supplétif baptisé « trésorerie ». C’est une liquidité plafonnée à 30 000 euros et qui sera incluse dans le rachat. Cette somme supplémentaire n’engendre pas de frais de dossier ni d’assurance-emprunteur. Elle pourrait aussi donc augmenter le TEG de l’opération. Ce montant peut être octroyé librement ou affecté à un projet comme le financement des divers travaux de sa maison (aménagement d’une nouvelle pièce, réhabilitation du comble, rénovation de l’appareil de chauffage, goudronnage de l’allée etc).
Le TEG pourrait être utilisé pour mesurer l’intérêt d’un refinancement d’une manière neutre et objective mais il faut aussi s’en servir avec précaution. En effet, comme on l’a déjà dit plus haut, cet élément peut masquer d’autres frais comme les indemnités de remboursement anticipé, le type de taux et les frais d’assurances.
Les pénalités de remboursement anticipé sont dues sauf dans le cas des prêts renouvelables et si leur paiement n’est pas indiqué dans le contrat de prêt initial. Elles environnent 3 % du montant à racheter. Le type de taux peut être fixe ou variable. Le TEG ne tient pas compte des fluctuations d’un taux variable. Il n’intègre pas aussi le coût de l’assurance-emprunteur. En faisant appel à un courtier, un emprunteur peut réduire le coût de ce frais car ce professionnel peut trouver des délégations d’assurance moins chères et négocier les indemnités de remboursement anticipé.
Quoi qu’il en soit, il existe aussi d’autres éléments importants à ne pas négliger lors de la souscription à un rachat de prêt comme la flexibilité du remboursement (possibilité de report de mensualités) et les modalités de garanties (au cas où l’établissement prêteur exige cette sûreté réelle. Un emprunteur devrait par exemple choisir l’établissement bancaire qui accepte la garantie d’une société de cautionnement au lieu de la proposition d’une autre qui exige la mise en avant d’une hypothèque. Cette première solution est en effet, plus avantageuse car elle permet au souscripteur de récupérer 75 % de l’argent injecté dans la garantie du Fonds mutuel. Elle lui fait également éviter les frais de mainlevée s’il souhaite revendre le bien plus tard.

Cette opération financière n’est pas gratuite. Elle a un coût qui pourrait rogner le pouvoir d’achat de l’emprunteur dans le cas d’un TEG élevé. Ainsi, au lieu de réduire son endettement, elle pourrait le faire exploser. La solution consiste à bien comparer les offres de rachat sur le marché avant de faire la signature d’une offre.
Cette mise en concurrence des propositions de regroupement de dettes ne requiert pas forcément de déplacements auprès des banques ou de prises de rendez-vous auprès des conseillers. Avec l’essor de l’internet, le candidat à ce montage peut effectuer cette comparaison dans le confort de son domicile. En effet, nombreux sont les sites qui proposent un outil de simulation qui permettent de simuler le coût de ce montage. Cet outil libre d’utilisation est présent sur ce site. Il permet à un emprunteur d’avoir un aperçu du TEG appliqué et d’obtenir une ou plusieurs offres de financement rapides.
En tant que mandataire non exclusif des banques, nous sommes en effet en partenariat avec les grandes banques proposant cette solution financière. Nous obtenons donc des conditions de rachat renégociés et des taux d’intérêt attractifs auprès de ces banques dû au fait que nous leur aidons à diversifier leur clientèle. Ces offres sont sans engagement. La mise en place de cette opération avec notre intervention peut d’ailleurs se faire 100 % en ligne. Après la simulation, nous ferons signer un contrat de mandat de recherche de capitaux à un emprunteur. Ce contrat est sans engagement. Il nous permet seulement de présenter le dossier du souscripteur auprès de nos banques partenaires. Si le candidat au rachat est satisfait avec l’une des offres que nous pourrons dénicher pour lui avec le TEG abordable, il aurait simplement à suivre la consigne dans l’offre de rachat.
Notons enfin que notre accompagnement et nos conseils tout au long de la demande de rachat ne sont pas payants que lors de la signature effective de l’offre de rachat que nous avons déniché pour l’emprunteur.

bouton

Besoin de conseil ?

Les avis TrustPilot